Bibliothèque  Haïtienne  des  Frères

Bâtiment de la Bibliothèque à la rue du Centre, Port-au-Prince.

UNE  BIBLIOTHÈQUE  UNIQUE  POUR  HAÏTI

C’est à partir de 1912 que le F. Ernest Dion, préfet de discipline  à St-Louis de Gonzague, commença à garnir les rayonnages d’une bibliothèque destinée à compléter, pour les grands élèves, les cours d’histoire et de géographie d’Haïti. 

En 1930, un premier bâtiment fut édifié pour recevoir cette bibliothèque déjà bien fournie, puis en 1966 un local élégant et solide, en face de la Bibliothèque Nationale d'Haïti, fut construit pour mettre à la disposition du public la « Bibliothèque Haïtienne des Frères ». En 1970, elle fut reconnue d'utilité publique.

Cette bibliothèque est systématiquement axée sur Haïti, son histoire, sa culture et ses valeurs. Elle fut progressivement enrichie et développée par les Frères qui s'y sont dévoués et par des donations d'amis fidèles et discrets depuis les tout débuts.

Qu’y consulte-t-on ? – En priorité, les collections de journaux : le Soir de J. Lhérisson (12 volumes), le Temps (1922-1932), Haïti-Journal (1930-1970), le Matin de Chéradequit, le Matin de Cl. Magloire (1907 à nos jours), le Moniteur (Nos épars de la 2e moitié du XIXe siècle et collection complète de 1894 à nos jours), et surtout le Nouvelliste (1898 à nos jours, 1914 exceptée, mais avec plus de 300 volumes reliés).

S’ y ajoutent quelques grandes revues : collections incomplètes de la Ronde, de Haïti Littéraire et Sociale, de Haïti Littéraire et Scientifique ; des collections modernes : Optique, Nouvelle Optique, le Temps-revue, Conjonction, Chemins Critiques.

Le secteur histoire est le mieux garni avec, parmi d’autres :  la Flore pittoresque des Antilles, les Loix et Constitutions par Moreau de St-Méry, les œuvres du P. Labat, de Charlevoix, de Madiou,  de B. Ardouin, de D. Bellegarde, de Demorizi, les 8 tomes de L. Pradines et de G. Corvington, la saga de R. Gaillard, les savantes études de L. Manigat et les récents écrits de M. Soukar et autres L. Latour…

Les deux bases de données groupent près de 10 000 « entrées » pour livres et brochures, et quelque 300 titres pour les journaux souvent éphémères de la 2e moitié du XIXe et pour les grands quotidiens contemporains. Commencée en 2009, la numérisation continue d’une façon régulière.

PRÉSENTATION  DE  LA  BIBLIOTHÈQUE

 

Cliquer sur le lien suivant

pour voir un fichier PowerPoint, en français ou en anglais

BH-FIC-français.pptx (2303224)

ou

BH-FIC-Anglais.ppsx (1801281)