Concert du 12 janvier

De 16h30 à 18h30, ce 12 janvier 2014, la chorale des Institutions du Sacré-Coeur et Saint-Louis de Gonzague, sous la direction de Will Hodgson, a donné un concert MÉDITATION ET RÉFLEXION, à la mémoire des victimes du séisme de 2010 et à l'heure ou des milliers de victimes ont péri.

La première partie exprimait la souffrance vécue par tant d'Haïtiens à travers des œuvres de Gabriel Fauré, Giuseppe Verdi, Wolfgang A. Mozart, Antonio Vivaldi, Camille Saint-Saëns et Alessandro Stradella.

Une seconde partie poursuivait la méditation sur la douleur et le désespoir à travers des œuvres de Henri Duparc, Jules Massenet, Frantz Schubert, Gustav Mahler, Jean-Sébastien Bach et un Negro Spirituel.

Puis Fresnel Larosilière a ému l'assemblée par son chant « Et la terre se déchaîne» dont il est l'auteur, compositeur et interprète.

Et la terre se déchaîne

Ce douze janvier maudit

Dans ses failles souterraines

Pour engloutir les vies

Sous un déluge de peines

De poussière et de cris

Durant trente-cinq secondes

C'est la fin du monde

Pour ce pauvre pays

Durant trente cinq secondes

C'est une fin du monde

Pour ce petit pays

La troisième partie donnait place à l'espérance : « Je mets mon espoir dans le Seigneur, je suis sûr de sa parole ». Étaient interprétées des œuvres de William Dawson, de R. Vaughn Williams, Jean Sébastien Bach et Gabriel Fauré ainsi qu'un negro spirituel.

Deux heures d'émotion et de méditation, dans une chapelle de Saint-Louis à Delmas comble. Tout un public qui a apprécié une fois de plus les talents reconnus de la chorale Sacré-Coeur - Saint-Louis, des artistes Alzire Rocourt, Josué Alexis et Fresnel Larosilière, sous la direction du talentueux Will Hodgson.

Tous nos compliments pour cette émouvante méditation à la mémoire des deux Frères et des dix-sept élèves des écoles FIC décédés lors du séisme, qui n'ont ainsi pas été oubliés dans le cadre de la célébration des 150 ans de présence des FIC en Haïti, à travers heures de gloire et heures douloureuses.