École  Frère  Clément  /   JACMEL

École des Frères sur la falaise à droite, surplombant la baie

UN  SITE  DE  RÊVE  ACQUIS  DE  HAUTE  LUTTE  ET  APRÈS  DIVERSES  PÉRIPÉTIES

▶ Jacmel a été la 1re école fondée en province en 1867. Elle fut fermée après un an et demi et réouverte en 1872. Les Frères changèrent plusieurs fois de maison suite à diverses péripéties et incendies, jusqu'en 1918.

▶ Jacmel avait été la première ville d’Haïti, éclairée à l’électricité. Inaugurée en 1895, l’usine fut détruite, le 19 septembre 1896, par un incendie qui consuma la ville entière. Les bâtiments restèrent abandonnés, pendant vingt  ans. En 1918, le Gouvernement haïtien proposa aux Frères l’usage des bâtiments et de la propriété pour y construire leur école. Il fallait presque partir de zéro. Les Frères Alfred et Josaphat s’attelèrent à la besogne, mais ne pouvant résister à la fatigue, ils moururent à quelques mois d’intervalle.

▶ C’est alors qu’arriva, en 1919, le F. Jérôme Guillet (dit « Bos Jerom »). Aidé de ses adjoints et des professeurs laïcs, il défricha la propriété, y traça des allées et y planta des acajous et des cocotiers. Mais le plus dur était de relever les murs de l’usine et d’enlever les grosses chaudières tubulaires qui étaient restées au vent, à la pluie et à la rouille, depuis 20 ans. Certaines chaudières furent récupérées par la maison Boucard de Jacmel et par l’usine électrique de Port-au-Prince. Les autres chaudières furent enterrées dans des fosses où elles se trouvent encore. Mais alors que les Frères pensaient à s’installer, le colonel américain qui commandait le département militaire de Jacmel, trouva que cet emplacement et les terrains voisins conviendraient bien pour une caserne et des champs d’exercice de tir. Il se heurta à l’opposition farouche du F. Jérôme et après plusieurs entrevues orageuses où il s’emporta contre le « damned French », il renonça définitivement à son projet.

▶ Les murs de l’usine furent reconstruits, une toiture posée sur tous les bâtiments, l’habitation aménagée à l’endroit même où était la maison du directeur de l’usine. À la rentrée de 1920, les élèves de Jacmel purent prendre possession de leurs nouvelles classes qui durèrent tant bien que mal pendant 40 ans jusqu’à la construction d'un nouveau bâtiment en 1960.

L'ÉCOLE  FRÈRE  CLÉMENT  AUJOURD'HUI

▶ En 1972, grâce au dévouement inlassable du F. Anatole Gélébart, douze salles de classe, modernes pour l’époque, furent construites en un bâtiment à deux niveaux avec les fonds de la Congrégation et de certains partenaires et généreux donateurs.

▶ En 1995 et en 2001, le Rotary Club du Canada, l’Ambassade du Canada et le Plan Haïti ont beaucoup aidé dans les constructions de quatre salles destinées aux plus petits. Encore tout récemment, suite au tremblement de terre qui a fragilisé le bâtiment principal, le Plan Haïti a doté gracieusement l’école F. Clément de 4 pavillons semi provisoires de deux salles chacun et dont la durée de vie serait de 15 ans. La réhabilitation des 12 salles de classe fissurées au tremblement de terre se fait attendre, faute de fonds. Seules l'administration et la résidence ont pu être reconstruites.

▶ En cette année scolaire finissante 2012-2013, l’école Frère Clément a un effectif de 515 garçons âgés de 5 à 13 ans,  répartis en 2 salles de classes de préscolaire et de 13 salles pour les deux premiers cycles de l’école fondamentale. Nous avons un groupe de 51 élèves finissants en 6e AF et un groupe de 38 communiants cette année.

▶ Nous réfléchissons à une ouverture du 3e cycle conformément aux désirs du Ministère de doter toutes les écoles fondamentales des trois cycles mais pour l'instant les moyens manquent.

Bâtiment reconstruit après le séisme de 2010