DELMAS / Saint-Louis de Gonzague : Secondaire

OUVERTURE  DU  CAMPUS  SCOLAIRE  À  DELMAS

▶ En 1962, quand les Frères achetèrent ce terrain de 10 carreaux, dans une zone de « rajye », hors de la capitale, et quand ils ont commencé les travaux en 1971, beaucoup crièrent à la folie... mais les prix des terrains avoisinants doublaient en même temps (un signe qui ne trompe pas : la zone étant totalement urbaine aujourd'hui).

▶ Le campus ouvrit en 1973, il y a maintenant 40 ans, avec les élèves du secondaire de St-Louis, rue du Centre, d'alors (de la 3e à la terminale), et 10 Frères formaient la première communauté.

▶ Les Frères à la tête de ce projet voulaient faire entrer Haïti dans la modernité et fournir aux élèves un espace n'ayant rien à envier aux écoles parallèles dans les autres pays du monde. Le F. Gamaliel aurait pu dire encore : « On ne s’est pas moqué d’Haïti. »

▶ Sur ce campus les élèves bénéficient d'un espace qui manque dans la plupart des écoles d'Haïti, ils y trouvent des salles spacieuses, des laboratoires, des bibliothèques, une vaste cafétéria, de nombreux terrains de sport et un stade d'athlétisme et s'y trouve aussi une belle chapelle faisant office d'église pour le quartier. Cette réalisation des Frères n'a pas été dépassée dans le pays.

▶ Le F. Anatole Gélébart, le F. Armand Le Doujet et l'ingénieur L. Roude, ancien élève, furent les artisans de ce grand projet, qui s'acheva en 1986 quand les classes de 7e, 8e et 9e années s'installèrent à leur tour sur le campus.

▶ Ces constructions eurent lieu grâce à un emprunt auprès des anciens élèves qui fut un succès total tant la confiance était grande.

Ouverture en 1986 de la seconde tranche de bâtiments scolaires

 

SAINT-LOUIS  DELMAS,  40  ANS  DE  PRÉSENCE

▶ Le secondaire de Saint-Louis de Gonzague a quitté, après 83 ans de présence, les locaux de la rue du Centre, pour s'installer à Delmas 31-33, en 1973.

▶ Seules les classes de 3e, 2de, 1re et philo furent déplacées. La communauté était alors de dix frères, dont neuf enseignaient à tous les niveaux. Le Frère Hubert Le Deit fut le premier directeur et supérieur.

▶ Treize années plus tard, en 1986, les classes appelées 6e, 5e et 4e, faisant alors partie du premier cycle du secondaire, arrivèrent à leur tour, avec leur directeur le Frère Gérard Hautbois, dans des locaux tout neufs. À cette date l'ensemble du secondaire comptait 22 classes et il y avait encore 12 Frères dans la communauté.

▶ Les élèves ayant connu l'espace réduit de la rue du Centre apprécièrent ces grands espaces leur permettant de pratiquer le sport sur de vastes terrains et sur un stade d'athlétisme réglementaire, le 1er d'Haïti.

▶ Les nouveaux locaux permirent également l'installation de laboratoires vastes et bien équipés et de riches bibliothèques bien documentées.

▶ Au long des années, les classes ont encore augmenté, ainsi que les élèves et les professeurs laïcs. En 1998, la direction du premier cycle du secondaire, fut confiée pour la première fois dans nos écoles de Frères, à un laïc, monsieur Roger Legagneur.

Le stade d'athlétisme

123  PROMOTIONS  ET  LA  VIE  CONTINUE

▶ Le séisme du 10 janvier a rendu inutilisables 5 bâtiments de deux étages du campus : les deux ailes du secondaire, les deux ailes des 7e, 8e et 9e, ainsi que la résidence de la communauté.

▶ Une aile du secondaire a été entièrement reconstruite aux normes antisismiques, et les élèves après avoir logé pendant deux ans dans des locaux provisoires ont retrouvé des salles neuves et adaptées.

▶ Le Frère Charles Coutard qui avait assumé la direction de l'établissement de 1998 à 2004, est de nouveau nommé à la direction pour la rentrée 2013.

▶ Toutes les activités scolaires, sportives, pastorales et animations diverses ont repris leur cours et le secondaire a retrouvé ses effectifs habituels.

▶ Depuis 1890, St-Louis reste fidèle à toute une ambiance éducative à base de régularité, de constance dans l'effort, d'appel au dépassement, de sérieux, d'ouverture aux autres et de don de soi... qui donne à l'adulte d'aujourd'hui la légitime fierté d'être un « Ancien de Saint-Louis ». Et cette année du jubilé va s'inscrire dans cette longue tradition.

Bâtiment du secondaire réhabilité aux normes antisismiques