Saint-Louis : Primaire et École Fondamentale

HISTORIQUE

▶ L'Institution Saint-Louis de Gonzague ouvre ses portes en 1890. Elle commence à fonctionner avec dix classes, de la 12e à la 4e.

▶ Seuls des Frères enseignent à tous les niveaux et à partir de 1910, les classes du primaire sont progressivement doublées.

▶ Les élèves du primaire resteront avec les plus grands élèves du secondaire jusqu'en 1973 (pendant 83 années), date à laquelle les classes de 3e à philo, iront à Delmas.

▶ En 1986, le troisième cycle (7e, 8e et 9e actuelles) se déplace à son tour à Delmas, et seules les classes de 1e à 6e occupent alors les locaux de la rue du Centre.

▶ C'est en 1957 que deux premières enseignantes seront responsables d'une classe. Pendant 67 années il n'y avait eu que des frères à enseigner.

▶ En 1973 quand les élèves du secondaire s'en vont à Delmas, il n'y a plus que le Frère Louis Etienne à enseigner dans le primaire.

▶ À partir de 1986, après le départ du troisième cycle, tous les niveaux de classe sont progressivement triplés, pour arriver à 18 classes et 800 élèves en moyenne

LE  PRIMAIRE  SEUL  À  LA  RUE  DU  CENTRE

Depuis 1998, Saint-Louis, Jean-Marie Guilloux et Saint-Joseph à Pétionville, s'unissent pour former un réseau et collaborent pour les programmes, les examens, le recyclage et la formation des professeurs.

En 1998, la communauté des Frères ne compte plus que trois membres. Tous les autres membres de la communauté éducative sont des laïcs, hommes et femmes.

En 1999, les élèves portent un uniforme.

En 1999, St-Louis lance le 1er laboratoire informatique destiné à l'ensemble des élèves de la 1e à la 6e année. Chaque semaine les 800 élèves peuvent s'initier à l'informatique. Les années suivantes s'y ajouteront le sport pour tous et la musique pour tous.

 

En 2000, un Frère seul assure la direction, avec deux adjointes pédagogiques et 18 enseignants ou enseignantes.

Cour de Saint-Louis au Centre-Ville

LE  SÉISME DE  2010

▶ 120 ans de travaux, d'améliorations, d'adaptations disparaissent en quelques secondes.

▶ La seule consolation dans notre malheur, est que le séisme soit arrivé à 5h PM, quand il n'y avait plus d'élèves dans les salles de classe. Sinon des centaines d'enfants seraient morts sur place.

▶ 30 professeurs en formation, dans le bâtiment le long de la Grand-Rue seront ensevelis sous les décombres.

▶ Tous les bâtiments des classes ont été rasés. Seule la chapelle est restée pratiquement intacte.

▶ Plusieurs projets sont à l'étude pour une nouvelle utilisation de l'espace de la rue du Centre.

Séisme 2010 : Le bâtiment sur la rue du Centre effrondré - La chapelle intacte

NOUVEAU  DÉPART

▶ Les élèves du primaire ont quitté la rue du Centre pour venir s'établir à Delmas, d'abord sous des tentes, puis dans des bâtiments provisoires.

▶ Désormais on parlera de l'École Fondamentale, sur 9 années, en 3 cycles : 1er et 2e cycles (ancien primaire) et 3e cycle (7AF, 8AF et 9 AF).

▶ Des locaux tout neufs et antisysmiques sortent de terre et vont accueillir les 18 classes des 1er et 2e cycles au cours de cette année jubilaire. Ils sont construits grâce aux dons des écoles FIC de France (ONG : Assific).

▶ Un nouveau bâtiment sort également de terre, à la place de celui détruit par le séisme et va accueillir les 14 classes du 3e cycle. Ce bâtiment est financé par un emprunt de l'école.

▶ Le Frère Lamy DESSALINES est chargé de la direction et de l'animation de cette École Fondamentale.

Nouveaux locaux du primaire en construction à Saint-Louis / Delmas (En bordure de Delmas 33)

Lundi, 28 avril 2014 : Bénédiction École primaire SLG.

 

Bonjour chers élèves, chers professeurs, chers parents, chers invités!

Je salue particulièrement la présence du Père Claude Ciné qui va procéder à la bénédiction de l’école,

la présence du Provincial adjoint qui représente l’ensemble des Frères qui travaillent en Haïti

la présence de l’ingénieur Sidney Esper et de tous les ingénieurs représentant l’entreprise Design 1 qui a réalisé ce chef-d’œuvre de construction,

la présence de l’Ing Karl-André Charles, représentant des Frères dans la supervision technique des travaux.

 

Mon premier mot est un mot de BIENVENUE. C’est une réelle fierté et un immense bonheur qui remplissent nos cœurs en ce jour de bénédiction, en ce jour d’inauguration, en ce jour qui rassemble toute la communauté éducative que nous formons à Saint-Louis. Bienvenue à vous tous présents dans ces nouveaux locaux qui constituent l’aboutissement d’un très long parcours qui a duré plus 4 ans. Quatre ans pour chercher la solution d’un problème! Quatre ans de recherches, de réflexions, de tâtonnements, de sacrifices, de souffrances, d’angoisses! Bref, quatre ans de dur labeur!

 

Mon 2e mot est un mot de REMERCIEMENT. Merci au Frère Provincial et à son Économe qui ont soutenu et encouragé la reconstruction de Saint-Louis de Gonzague dans un contexte très difficile, au lendemain du tremblement de terre. Les nombreuses démarches ont été couronnées de succès, car très vite une ONG française qui s’appelle ASSIFIC, proche de la Congrégation a répondu favorablement à notre requête. Les responsables de cette ONG seront présents ici pour l’inauguration officielle le 21 juin prochain. Ils ont accepté de financer les travaux de reconstruction en grande partie. L’école SLG, après avoir dépensé toutes ses réserves, a contracté un emprunt important à la Sogebank pour compléter le cadeau de ASSIFIC.

 

Je profite de cette occasion pour remercier profondément les Frères qui m’ont précédé et qui se sont donné beaucoup de peine pour la reconstruction de l’école, je veux citer Frère Milo Frédérique, Frère Ewald Guerrier, Frère Daniel Briant.

Beaucoup de parents cherchent à connaître l’ingénieur architecte qui a construit cette belle école. Un très grand MERCI à vous Ing Sidney, directeur général de Design 1, Merci à vous et à toute votre équipe! Vous avez réalisé une œuvre merveilleuse, témoignant de l’importance que vous accordez à l’éducation des enfants et des jeunes.

Merci à vous, Ing Karl-André Charles d’avoir assuré la supervision technique du chantier avec compétence et dévouement.

 

Mon troisième mot, ce sont des SOUHAITS. Je souhaite avant tout que notre institution continue sa mission suivant l’esprit de Jean-Marie de La Mennais qui avait 3 rêves pour les écoles qu’il avait fondées. Que l’école soit un lieu pour oser la fraternité. Vivons l’écoute, le dialogue, le respect, le partage, le pardon… JMM voulait aussi que l’école soit un lieu pour s’instruire et développer ce qu’il y a de meilleur chez chacun. C’est la mission de l’institution SLG depuis 124 ans : développer chez les jeunes compétence, discipline personnelle, respect du vrai, sens critique, esprit d’ouverture, sens de la liberté. Enfin, que l’école soit un lieu pour faire connaître Jésus-Christ et son évangile. Que Jésus-Christ soit présent dans tout ce que nous entreprenons à l’école. N’oublions pas que notre devise est : DIEU SEUL.

Que le Seigneur bénisse notre beau travail au service de la jeunesse haïtienne et qu’il nous accompagne dans notre aventure!

Frère Lamy Dessalines, Directeur Cycle 1-2