RECONSTRUCTION ET BILAN DE L'APRÈS-SÉISME.

PERSPECTIVES ET PROJETS.

Le séisme du 12 janvier 2010, cette catastrophe majeure  qui a frappé de plein fouet le pays et tout particulièrement les départements de l’Ouest et du Sud-Est n’a pas épargné  nos œuvres et institutions. En effet, l’École Léonce Mégie de La Vallée de Jacmel, l’École Frère Clément de Jacmel, l’École Jean-Marie Guilloux, l’Institution Saint Louis de Gonzague de la Rue du Centre et de Delmas, l'École Saint-Joseph de Pétionville, le Juvénat, la Maison La Mennais et la Résidence Gabriel Deshayes ont été fortement endommagés, voire rasés dans certains cas. Quatre ans plus tard, où en sommes-nous dans nos efforts de reconstruction ?

Les Frères se sont retroussés les manches et voici un bilan succinct de leurs efforts de reconstruction :

+  Les maisons de formation à la vie religieuse de Pétion-Ville – Juvénat – et la résidence des Frères aînés – Gabriel Deshayes – ont été réhabilitées et sont fonctionnelles

+  Un bâtiment de six classes a été reconstruit à l’école Saint Joseph de Pétion-Ville

+  L’École Jean Marie Guilloux, notre première école, qui a cette année 150 ans, a été entièrement reconstruite.

+  La résidence des Frères de  Jacmel a été reconstruite et est fonctionnelle.

+  L’École Fondamentale Léonce Mégie de La Vallée de Jacmel a été réhabilitée  et une école professionnelle, - l’enfant de l’année jubilaire -, y a été construite. Cette école fonctionne depuis septembre dernier et offre pour l’instant deux filières : Techniques Bâtiment et Restauration – Hôtellerie. La première promotion compte 65 étudiants : 35 en Techniques Bâtiment et 30 en Restauration-Hôtellerie. C’est notre humble contribution à la décentralisation dont notre pays a tant besoin.

+  À l’Institution Saint Louis de Gonzague de Delmas,

= Le bâtiment abritant le secondaire (Troisième à Terminale) est à nouveau fonctionnel.

=  Le bâtiment du troisième cycle fondamental (7ème-8ème-9ème) est en cours de reconstruction. L’inauguration est prévue pour le 2 Février 2014, jour de la Fête de la Chapelle de l’Institution.

=  Les locaux qui hébergeront le cycle fondamental 1 et 2 ( le primaire ) (financés par ASSIFIC-France) sont en voie d’achèvement. L’inauguration se fera sans doute à Pâques.

 

Le coût total de ces efforts de reconstruction s’élève à U$ 6 258 000. De tels efforts de reconstruction ont pu être réalisés grâce :

***  à un apport de $US 3 233 000, fruit des nombreux sacrifices, collectes, initiatives consentis par  les Frères vivant en Haïti  et ailleurs (la Congrégation est présente dans 25 pays et toutes les provinces nous ont aidés d'une façon ou d'une autre) ;

***  à un emprunt de $US 2 000 000 dont 1 650 000 ont déjà été investis ;

***  aux dons de quelques bailleurs et bienfaiteurs (ONG, banques, particuliers... ) dont le montant s’élève $US 1 375 000.

 

 

PERSPECTIVES ET PROJETS.

Malgré ces efforts considérables, le long chantier de la reconstruction est à peine commencé. 

Beaucoup restent à faire et tout est urgent. Mais parmi toutes ces urgences, les Frères ont identifié deux priorités :

 

>>>  La poursuite de la reconstruction de l’Institution Saint Louis de Gonzague à Delmas : autrement dit, la reconstruction  des deux bâtiments qui doivent héberger les salles polyvalentes : bibliothèque, salles d’informatique, laboratoires spécialisés, laboratoires de langues, l’achèvement de l’école primaire et la construction d’un auditorium de 2 000 places. 

La phase 2 de la reconstruction est d'un coût estimatif de  $US 6 300 000

Cette phase sera accompagnée de tout un programme d’éducation à la citoyenneté pour les élèves, de formation continue pour les professeurs, d’un plan de valorisation du métier d’enseignent et de fidélisation du corps professoral.

 

>>>  Construction d’une Faculté des Sciences de l’éducation à la Rue du Centre : Pour construire, mieux encore, reconstruire l’homme intégral de façon durable, la formation initiale et permanente des professeurs est un outil indispensable. Pour relever un tel défi, les Frères de l’Instruction Chrétienne veulent créer  une Faculté des Sciences de l’Éducation répondant bien spécifiquement aux besoins de nos enseignants. Cela se fera en partenariat avec la CHR (Conférence Haïtienne des Religieux) et l'UNDH (L'Université catholique Notre-Dame d'Haïti).

Le coût de ce projet de construction s’élève à $US 5 000 000.

 

Chers participants à cette soirée de gala, je saisis l’occasion pour lancer un appel solennel à ceux et celles qui sont prêts à nous accompagner, et contribuer dans la mesure de leurs possibilités pour que ces deux priorités des Frères puissent devenir réalité dans un avenir pas trop lointain.

Je profite également de cette occasion pour remercier, vous tous qui êtes venus participer à ce gala de levée de fonds pour aider au financement des œuvres des Frères.

Merci à tous ceux et celles qui ont contribué à nos efforts de reconstruction !

Merci à tous ceux et celles qui vont continuer à soutenir nos efforts de reconstruction !

 

 

 


 

Frère Hervé ZAMOR, provincial des FIC en Haïti

 

Voeux du Frère Provincial

Etre Frère, une Bonne Nouvelle !

« Donnez-leur vous-mêmes à manger » (Mt 14, 16)

 

Bonne Nouvelle : à Noël, Jésus se fait notre Frère !

Bonne Nouvelle : à Noël, Jésus naît à Bethléem, - la maison du Pain !

Bonne Nouvelle : à Noël, Jésus se donne à nous comme Frère et comme Pain !

 

Puisse l’Enfant de Bethléem nous aider à proclamer, par la parole et l’exemple, la Bonne Nouvelle de la Fraternité inaugurée par son incarnation dans notre monde !

Puisse l’Enfant de Bethléem nous apprendre à être Pain pour nos sœurs et frères ! 

 

Au nom de tous les Frères de l’Instruction Chrétienne en Haïti,

 

Joyeux Noël 2013 !

Bonne,

Sainte,

Heureuse Année 2014 !

 

Frère Hervé ZAMOR

 

Le site de la Province FIC en Haïti.

Ce site retrace à grands traits l’histoire des premiers cent-cinquante ans de la présence des Frères de l’Instruction Chrétienne en Haïti. 

150 ans où les frères ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour faire connaître et aimer Jésus-Christ !

150 ans où les frères se sont efforcés d’éduquer l’homme haïtien dans sa totalité !

150 ans où les frères se sont appliqués à offrir une instruction de qualité aux enfants et aux jeunes d’Haïti !

L’arbre, planté dans la terre d’Haïti Thomas, - Ayiti tè glise, pays exposé à toutes sortes de cyclones, d’ouragans et de tremblements de terre -, le 13 mai 1864, par quatre vaillants jardiniers : Frères Athénodore, Clément, Corentin et Hyacinthe, et aujourd’hui vieux de 150 ans, est bien vert et promet encore d’abondants fruits. 

De 1864 à nos jours, outre les ouvriers autochtones, 615 autres, de dix nationalités différentes (484 Français, 99 Canadiens, 19 Espagnols, 7 Américains, 2 Guadeloupéens, 1 Sénégalais, 1 Grec, 1 Égyptien et 1 Anglais), ont bêché, arrosé, émondé pour que le Maître de la Vigne, le seul qui donne la croissance, puisse bénir le travail de leurs mains.

Ainsi, une chaîne ininterrompue d’ouvriers ont su se passer la pelle, la machette, la brouette au rythme du dévouement, de l’oubli de soi, de la passion, de l’humilité et du sens de responsabilité afin de mener à bon port la mission qui leur avait été confiée : instruire, éduquer et évangéliser dans une seule et même activité.  

Ce site veut être une stèle où est gravée en lettres d’or la mémoire de ces humbles ouvriers de la Vigne du Seigneur, qui ont écrit l’histoire sainte de l’Église, de la Congrégation en Haïti en optant pour Dieu Seul et en vivant dans un esprit de foi et de charité, d’abnégation et d’humilité (Règle des Frères).

Ce site célèbre également l’aujourd’hui de ces humbles ouvriers, Frères et laïcs mennaisiens, qui visent, dans la salle de classe, sur le terrain de sport, dans le cours de catéchèse ou de mathématiques, dans l’élaboration des manuels scolaires, dans un temps de récollection et dans une représentation théâtrale, un seul et unique objectif :  faire des élèves qui leur sont confiés, non des savants, mais des saints.

Ce site ouvrira aussi une fenêtre sur l’avenir. De jeunes Haïtiens entendent l’appel du Seigneur à consacrer leur vie au service de cette belle et noble mission : annoncer Jésus-Christ par l’éducation. Le vin nouveau est là ! Les outres neuves sont également là. Nouvelle ardeur, nouvelles méthodes, nouvelles expressions !

Magnificat ! L’héritage mennaisien en Haïti est riche et multicolore ! Un vrai arc-en-ciel !

Magnificat ! L’arc-en-ciel d’aujourd’hui annonce un nouveau printemps !

Magnificat ! Nouveau printemps, Nouveau départ pour un deuxième tri-cinquantenaire !

Puisse la rosée du ciel continuer à féconder le travail de ces humbles ouvriers de la Vigne du Seigneur comme cela a été le cas pour ceux d’hier !

Dieu Seul dans le temps, Dieu dans l’éternité ! 

Jubilate Deo !

Frère Hervé ZAMOR, provincial